FAQ -Frequently asked questions / Foire aux questions

  • Est-ce que ce n’est pas trop tôt de commencer avec une langue étrangère quand les enfants ne maîtrisent pas encore leur langue maternelle?

Non, le plus tôt on commence à apprendre l’anglais, le plus naturel ce sera de communiquer en anglais. En effet de nombreuses recherches montent que la découverte précoce d’une deuxième langue aide participer à la fondation d’un vue positive de cette langue et son apprentissage devient alors plus rassurant. En plus les oreilles des jeunes enfants sont encore très réceptives, donc ils peuvent mieux qu’un adulte entendre et reproduire les différents sons et rythmes (c’est pour cette raison qu’il est important d’avoir la possibilité d’entendre des locuteurs “native speakers”). Comme ils ont encore en train d’acquérir leur langue maternelle, ils acceptent plus facilement de nouvelles structures linguistiques dans une nouvelle langue. Par ailleurs ils ne se sentent pas encore intimidés de parler devant les autres : en particulier ils n’ont pas conscience que leur prononciation n’est pas parfaite et/ou ne sont pas centrés sur le fait que leur prononciation est différente.

Les six premières années sont cruciales pour les jeunes enfants dans leur développement linguistique et de leur identité culturelle. En d’autres termes, si nous voulons avoir une prochaine génération de citoyens empathiques, ouverts sur le monde, nous devons leur permettre d’être exposés à de nombreuses langues très tôt.

  • Est-ce que c’est efficace de n’avoir qu’une heure d’anglais par semaine?

Oui, mais les résultats et les attentes doivent rester toutefois réalistes. Une heure est suffisante pour découvrir et s’initier à une langue étrangère. Comme avec beaucoup d’autre matières, l’apprentissage des langues dépend de l’“input” (l’intensité de la contribution et l’interactivité). Bien sûr on peut trouver d’autre opportunité d’augmenter le temps de contact avec l’anglais: écouter des chansons, des livres sonores en anglais, regarder des dessins animés, il y a de nombreuses applications sur tablette et même les jeux vidéo grâce auxquels les enfants peuvent -au moins- entendre de l’anglais etc. Si l’on veut atteindre une maîtrise totale d’une langue rapidement il faudrait apprendre au minimum 25 heures par semaine !

  • Est-ce que vous parlez uniquement anglais avec les enfants?

Non, mais j’essaie d’utiliser l’anglais autant que possible. Avec les plus jeunes j’utilise plus d’anglais, car leurs activités sont plus simples et ils m’imitent naturellement. Avec les grands, pour expliquer la grammaire, la structure ou un problème linguistique, j’utilise le français mais je leur donne les mots-clés en anglais aussi, car je trouve que c’est important d’entendre et apprendre les expressions grammaticales, même pour les enfants. Quand je vois qu’ils sont complètement perdus, bloqués ou fatigués je répète en français aussi. Pour les histoires ou chansons plus compliquées je traduis la première fois. Je dois parfois utiliser le français également pour les problèmes de discipline (hélas) ou, bien entendu, si un cas d’urgence devait se présenter.

  • Pourquoi il y a souvent l’anglais proposé comme première langue étrangère? Est-ce que ce ne serait pas plus facile d’abord d’apprendre une autre langue latine pour les petits français?

L’anglais est la langue la plus couramment utilisée parmi les locuteurs d’une langue étrangère. Comme c’est un apprentissage long c’est utile de commencer tôt. Il y a de nombreuses études qui montrent que du fait de cette capacité auditive supérieure chez les jeunes enfants il est, en fait, plus efficace de commencer avec une langue qui est totalement différente de la langue maternelle en termes de sons et de rythmes.

  • Mon enfant apprend l’anglais maintenant depuis plusieurs années; il ne peut toutefois pas vraiment s’exprimer correctement en faisant une phrase complète. Est-ce que finalement je ne suis pas en train de jeter de l’argent par les fenêtres avec ces cours d’anglais supplémentaires?

Les apprentissages des uns et des autres varient : tout le monde apprend sur un rythme et avec un résultat qui peut être différent. Dans l’apprentissage d’une langue étrangère, il y a au début une période « silencieuse » au cours de laquelle l’élève comprend beaucoup mais n’est pas capable de reproduire oralement. Pour quelques élèves, cette période peut durer des années (n’oublions pas qu’ils ne sont exposés à l’anglais que pour un temps limité par jour/semaine!). Il y a également des enfants qui ne sont simplement pas à l’aise pour utiliser l’anglais en dehors des séances d’anglais ou qui attendent d’être sûrs à 100% de parler correctement. Il vaut mieux éviter de leur demander trop souvent “Comment dit-on … en anglais?”. Pour les enfants, l’apprentissage doit être une expérience positive et encourageante et qui marche rarement sous pression. Dans quelques cas (rares) j’ai déconseillé aux parents de commencer ou continuer les cours d’anglais car je sentais une raison « freinante » à l’apprentissage (total manque de curiosité, immaturité psychologique ou sociale, blocage, manque de motivation), mais normalement il n’y a pas d’enfant « nul », c’est à dire incapables d’apprendre.

  • Mon enfant dit qu’il répète le même chose tout le temps (les nombres, couleurs, noms des animaux). Est-ce qu’ autant de répétitions sont nécessaires?

Oui car « la répétition est la mère de l’apprentissage ». Les enfants apprennent et oublient très vite. La répétition fournit la pratique dont les enfants ont besoin pour maîtriser de nouvelles compétences. Ils ont besoin de contacts réguliers et pendant longtemps avec la même structure linguistique au travers d’exercices dits ‘drill’ pour qu’une expression reste imprégnée dans leur mémoire à long terme. Les routines, comme les ‘Hello songs’ (chansons de bienvenue) sont destinées à être réconfortantes et améliorer la vitesse, la confiance, et renforcer les connexions dans le cerveau. Comme les enfants apprennent tous à des rythmes différents, il peut y avoir pour certains des moments plus longs mais mes leçons ne sont jamais tout à fait les mêmes.

  • Pourquoi est-il nécessaire de faire autant de grammaire et d’exercices d’écriture? Je voudrais juste que mon enfant soit capable de parler?

Il ne suffit pas de mettre les mots comme on les trouve dans le dictionnaire les uns à côté des autres pour dire une phrase correcte. Nous avons besoin d’un minimum de grammaire (et même nettement plus vers les années CM1/CM2) pour construire soi-même des phrases et pas seulement apprendre des expressions et des phrases toutes faites. Pour certains enfants, voir ou écrire les mots, expressions… est important pour la mémorisation. Déjà chez les plus jeunes, qui ne connaissent pas encore les lettres j’utilise des supports visuels, des cartes associant image et mots parce que je trouve important de travailler sur les quatre compétences fondamentales pour maîtriser une langue (écoute, écriture, expression orale, lecture ) ; ces quatre compétences doivent être acquises ensemble.

  • Est-ce que Crealang s’appelle ainsi parce que les enfants font des coloriages et objets créatifs pendant le cours d’anglais?

Non, bien que le nom Crealang vienne des mots « créatif » et « langue », et bien que nous faisions aussi quelques travaux manuels, l’association s’appelle comme ça parce que l’apprentissage d’une langue étrangère développe l’esprit créatif (creative thinking) ainsi qu’une pensée plus créative, plus ouverte et entraîne la flexibilité mentale. Donc l’apprentissage d’une deuxième langue à un jeune âge augmente notre capacité d’adaptation et la flexibilité de notre cerveau. Cela contribue non seulement à améliorer des tâches liées aux capacités linguistiques, mais aussi présentes dans d’autres domaines pour la résolution de problèmes comme en mathématiques par exemple.

  • Mon enfant apprend déjà une deuxième langue (du fait de ses antécédents familiaux) qui n’est pas l’anglais, est-ce que ce ne sera pas trop d’en introduire une troisième?

Non, “the more the merrier” (Plus on est de fous, plus on rit). Des recherches en sciences cognitives montrent qu’un enfant, en général, est capable de distinguer 7 langues différentes en même temps. En plus les enfants bilingues ont déjà développé un système d’acquisition et de décodage linguistique et donc normalement ils peuvent apprendre une troisième langue plus facilement.

  • Mon enfant ne veut plus apprendre l’anglais. Il dit que c’est trop dur. Comment pourrais-je l’encourager?

La dernière chose que nous souhaitons est que votre enfant développe des sentiments négatifs à l’égard des langues étrangères ! Même si je dis qu’il faut continuer pendant longtemps pour arriver à maîtriser couramment une langue, il peut être raisonnable de faire une petite pause de temps en temps. Si les activités proposées pendant mes séances ne conviennent pas, peut-être est-ce le moment pour vous de faire de l’anglais ensemble. Vous êtes le principal modèle de votre enfant et l’accompagner peut le/la satisfaire grandement, par exemple en expliquant pourquoi l’anglais est un outil dans notre monde globalisé y compris pour un petit bonhomme (pour voyager, rencontrer d’autres enfants qui ne parlent pas français, regarder un film de Disney en VO …). Il est possible de créer des « temps d’anglais » à la maison quand on joue, lit ou chante ensemble en anglais (peu importe si l’accent n’est pas parfait !). Si malgré tout l’enfant se sent frustré avec l’anglais peut-être sera-t’il/elle intéressé/e par d’autres langues étrangères. Pourquoi ne pas essayer le hongrois?

  • Je ne suis plus très jeune, est-ce que je peux quand même apprendre l’anglais?

Oui. Plusieurs études montrent que la capacité à acquérir une langue étrangère commence à diminuer après l’âge de 6 ans… MAIS cette capacité d’apprentissage d’une langue étrangère ne s’arrête pratiquement jamais ! Certes il est mieux de commencer tôt, mais il n’est jamais trop tard pour commencer ! Il y a même des études qui utilisent l’apprentissage de l’anglais afin de ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Les enfants peuvent apprendre les sons de l’anglais plus facilement mais une prononciation presque parfaite est possible pour un adulte aussi (exactement comme un acteur peut jouer avec sa voix). La clé réside dans l’envie et la motivation. Par contre Crealang ne propose pas des cours pour les adultes. Sorry!

Advertisements